Le vrac s’emballe  (chouette! )

Sur les 12 derniers mois, un Français sur deux déclare acheter en vrac : 36% de fruits secs, 25% de légumineuses, 24% de graines et féculents, 23% de céréales, 11% de boissons, 9% de produits d’hygiène et 6% de cosmétique
Le vrac : une pratique très marquée socialement toutes CSP confondues, en métropoles comme en zones rurales
Le déficit d’offre domine les raisons du non-achat en vrac pour la majorité mais parmis les autres raisons évoqués, on retrouve également le prix, l’hygiène et la provenance des produits

Vous êtes 1 sur 2 à consommer des produits en vrac

47% des personnes interrogées déclarent acheter des produits en vrac au-delà des fruits et légumes frais
Les produits en vrac sont le plus souvent achetés dans les magasins spécialisés bio (c’est le cas pour 52% de ces acheteurs)
Juste derrière, on retrouve les hypermarchés (49%) avec un rayon vrac
Peu de différences émergent en termes socio-démographiques, néanmoins les moins de 35 ans se montrent encore plus adeptes du vrac que la moyenne des Français

Noix, riz, pâtes, fruits secs… votre liste de courses

Plus d’un acheteur sur deux achète des fruits oléagineux (noix, noisettes…)
Les fruits secs arrivent rapidement ensuite, achetés par 47% des acheteurs vracs
Puis on retrouve les légumineuses pour 32%, les céréales pour 28% et les féculents pour 24% des acheteurs
Le sucre et la farine sont également achetés en vrac : ils sont cités par 10% des personnes interrogées
Les liquides vaisselle sont cités par 6% des acheteurs vrac
Plusieurs enseignes proposent même à leur clientèle des spiritueux en vrac.

Votre démarche : une conso’ plus responsable

La clientèle du vrac se montre en général plus sensible à l’environnement et se distingue dans ses achats : ils achètent du bio, des produits équitables et locaux en plus grande quantité que la moyenne
Pour mieux comprendre les nouveaux usages des consommateurs, Nielsen s’est penché sur le mode d’achat en vrac chez les Français, qui leur permet de diminuer leur consommation d’emballages
Pour Catherine Urvoy, experte consommateurs chez Nielsen, “La tendance de l’achat en vrac s’inscrit dans un mouvement de fond de consommation plus responsable. Nul doute que le potentiel est considérable…

D’après les sources ci-dessous :
→ Le “Baromètre 2018 de consommation et de perception des produits biologiques en France” réalisé par Spirit Insight & Agence Bio et publié en Janvier 2019
→ L’étude “Le Come-Back du Vrac : Effet mode ou réelle opportunité?” réalisé par Kantar Insight et publié en Septembre 2019
→ L’enquête “L’achat en vrac, une habitude qui s’installe chez les Français” réalisé par The Nielsen Company et publié en Décembre 2018
→ L’Étude “L’Observatoire du rapport des Français à l’Économie Circulaire” réalisé et publié par L’ObSoCo en Septembre 2019